Skip to content
Please check an answer for every question.
Paramétrage des cookies

Total peut déposer les catégories suivantes de cookies : cookies pour les statistiques, la publicité ciblée et les réseaux sociaux. Vous avez la possibilité de désactiver ces cookies, ces paramètres ne seront valables que sur le navigateur que vous utilisez actuellement.

L'activation de cette catégorie de cookies vous permet d'établir des statistiques de trafic sur le site. Leur désactivation nous empêche de surveiller et d'améliorer la qualité de nos services.
Notre site Web peut contenir des boutons de partage vers des réseaux sociaux qui vous permettent de partager notre contenu sur ces réseaux sociaux. Lorsque vous utilisez ces boutons de partage, un lien est établi vers les serveurs de ces réseaux sociaux et un témoin tiers est installé après avoir obtenu votre consentement.
L'activation de cette catégorie de cookies permet à nos partenaires d'afficher des annonces plus pertinentes en fonction de votre navigation et de votre profil client. Ce choix n'a aucune incidence sur le volume de publicité.

Pacte mondial

Total

 

Le Pacte Mondial a été mis en place en 2000 par l’Organisation des Nations Unies suite à une initiative de son Secrétaire Général invitant les entreprises à prendre une part active au processus de mondialisation.

Il repose sur un cadre d’engagement universel et volontaire qui s’articule autour de Dix Principes relatifs au respect des droits humains, aux normes internationales du travail, à l’environnement et à la lutte contre la corruption.

L’ENGAGEMENT DE TOTAL

Total adhère au Pacte Mondial depuis 2002, et réitère son adhésion à ses Dix Principes tous les ans. Cette adhésion est par ailleurs inscrite dans le Code de conduite du Groupe.

La communication sur le progrès (Communication on Progress) annuelle du Groupe, qui détaille les actions mises en place par Total sur les 4 thèmes du Pacte Mondial, est faite au niveau avancé depuis 2012.

Total est membre du Global Compact France, et est représenté au Conseil d’Administration de l’association. Les équipes du Groupe participent activement au Club Droits humains et au Club GC Advanced du Global Compact France.

En 2018, et selon les nouveaux critères définis par le Pacte Mondial, Total a été retenue parmi les entreprises LEAD en reconnaissance de sa politique de responsabilité sociale, sociétale et environnementale. Le Groupe a été reconduit au statut LEAD en 2019.

 

Par ailleurs, Total participe au sein du Pacte Mondial à des plateformes d’action thématiques :

  • la plateforme sur le Travail décent dans les chaînes d’approvisionnement ;
  • la plateforme sur le reporting lié aux Objectifs du Développement Durable (Reporting on SDGs) ;
  • la plateforme dédiée aux Océans (Sustainable Oceans business).

LES DIX PRINCIPES

Droits de l’Homme

  • Principe 1 : les entreprises doivent promouvoir et respecter les droits de l'homme reconnus sur le plan international.
  • Principe 2 : les entreprises ne doivent pas se faire complices de violations des droits fondamentaux.

Ces principes sont issus de la Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948.

Normes de travail

  • Principe 3 : les entreprises devraient respecter l'exercice de la liberté d'association et reconnaître le droit à la négociation collective.
  • Principe 4 : élimination de toutes les formes de travail forcé obligatoire.
  • Principe 5 : abolition effective du travail des enfants.
  • Principe 6 : élimination de la discrimination en matière d'emploi et d'exercice d'une profession.

Ces principes sont issus des conventions de l’Organisation internationale du travail.

Environnement

  • Principe 7 : promouvoir une approche prudente des grands problèmes touchant l'environnement.
  • Principe 8 : prendre des initiatives en faveur de pratiques environnementales plus responsables.
  • Principe 9 : encourager la mise au point et la diffusion de technologies respectueuses de l'environnement.

Ces principes sont issus de la convention sur l'Environnement de Rio de juin 1992.

Lutte anti-corruption

  • Principe 10 : les entreprises sont invitées à agir contre la corruption sous toutes ses formes, y compris l'extorsion de fonds et les pots-de-vin.

Ce principe est issu de la convention sur la Corruption de Mérida de décembre 2003.