En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou d’autres traceurs notamment à des fins publicitaires et statistiques afin d’optimiser la fonctionnalité du site.
Ok, tout accepter
Pour paramétrer les traceurs
Please check an answer for every question.
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu, fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations liées à votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux et d'analyse qui peuvent être combinées à d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont recueilli au cours de votre utilisation de leurs services.

Gestion de la Supply Chain

gestion-supply-chain-8-12-16-17.png

 

Les activités de Total génèrent des centaines de milliers d’emplois directs et indirects à travers le monde. Les dépenses au titre des achats de biens et services (hors produits pétroliers et affrètements des activités Trading-Shipping) réalisés par le Groupe représentent environ 31 milliards de dollars dans le monde en 2017. La répartition au niveau du Groupe des dépenses d’achats est d’environ 32% de biens (produits, matériels, etc.) et de 68% de prestations de services (notamment les prestations intellectuelles, travaux avec fournitures de matériaux, transport, etc.). Le nombre d’heures travaillées des sous-traitants est suivi sur les grands projets. Autant d’enjeux en termes d’impact environnemental, social et sociétal dont Total tient compte dans sa relation avec ses fournisseurs, au plan des principes, des engagements des acheteurs et des actions d’achats durables.

L’engagement sociétal de Total associe les collaborateurs du Groupe, ses partenaires, clients et fournisseurs, notamment en renforçant le recours à l’emploi et à la sous-traitance locaux dans le respect des contraintes opérationnelles de ses activités. La directive sociétale du Groupe prévoit que les processus achats doivent être adaptés le cas échéant en cas de mise en œuvre d’un plan d’action sociétal.

Dans le cadre du projet d’entreprise « One Total », les fonctions Achats des secteurs d’activité ont été réunies depuis le 1er janvier 2017, dans une filiale transverse, Total Global Procurement. Cette nouvelle entité a une approche globale de la gestion de la relation fournisseurs et a pour objectif de mieux intégrer les chaînes d’approvisionnement dans les processus du Groupe.

Veiller aux pratiques responsables des fournisseurs

Dans son Code de conduite, Total indique qu’il veille, avec ses fournisseurs, aux intérêts de chaque partie, dans le respect de conditions contractuelles claires et négociées de manière équitable. Cette relation repose sur trois piliers : le dialogue, le professionnalisme et le respect des engagements.

 Total attend de ses fournisseurs :

  • qu’ils respectent des principes équivalents à ceux de son Code de conduite, tels qu’énoncés dans la directive Principes fondamentaux dans les achats ;
  • qu’ils acceptent d’être audités, de se montrer particulièrement attentifs quant à leurs normes et procédures en matière de droits de l’homme, notamment aux conditions de travail de leurs collaborateurs, et de s’assurer que leurs propres fournisseurs et sous-traitants respectent des principes équivalents.

Les Principes fondamentaux dans les achats, lancés en 2010 et formalisés dans une directive Groupe en 2014, précisent les engagements que Total attend des fournisseurs des entités du Groupe dans les domaines suivants : respect des droits de l’homme au travail, protection de la santé, de la sûreté et de la sécurité, préservation de l’environnement, prévention de la corruption et des conflits d’intérêts et lutte contre la fraude, respect du droit de la concurrence, ainsi que promotion du développement économique et social. Les règles précisées par ce document doivent être intégrées ou transposées dans les contrats conclus avec les fournisseurs. Ces principes sont accessibles à tout fournisseur en français et en anglais, sur le site internet de Total (rubrique fournisseurs).

Total a signé en 2015 un accord-cadre mondial avec la fédération syndicale IndustriALL Global Union qui comporte deux clauses précisant les exigences attendues de la part des fournisseurs en matière environnementale et sociale. Dans ce cadre, les entités du Groupe ont communiqué les principes de cet accord auprès de leurs principaux fournisseurs et prestataires de services.

Par ailleurs, le déploiement de la politique anticorruption aux achats a été poursuivi en 2017 par la sensibilisation des fournisseurs stratégiques lors du Suppliers Day, s’adressant à plus de 100 fournisseurs. En 2017, en complément des nombreuses actions des années précédentes, environ 250 fournisseurs ont fait l’objet d’une analyse fournisseur via l’envoi et l’analyse de questionnaires spécifiques et dans certains cas par des vérifications externes. En parallèle, des sensibilisations internes ont été réalisées auprès des personnels de la communauté achats.

Enfin, en application de la règle 13p-1 du Securities Exchange Act of 1934 tel que modifié, qui met en oeuvre certaines dispositions du Dodd-Frank Wall Street Reform and Consumer Protection Act de 2010, Total soumet depuis 2014 à la SEC un document annuel concernant certains minerais (appelés « minerais issus de zones de conflit »1 selon cette règle) qui proviennent de la République démocratique du Congo ou de ses pays avoisinants. Ce document indique l’utilisation faite ou non par Total S.A. ou l’une de ses sociétés affiliées, au cours de l’année civile précédente, de tels minerais qui sont nécessaires au fonctionnement ou à la production d’un produit fabriqué ou qui fait l’objet d’un contrat pour sa fabrication par le Groupe. En outre, le document précise si ces minerais proviennent de la République démocratique du Congo ou de ses pays avoisinants. L’objectif principal de l’obligation de publication fixée par cette règle est la prévention du financement direct ou indirect de groupes armés en Afrique centrale.
 

 

Favoriser les achats durables

Un groupe de travail transverse consacré aux achats durables a pour mission de renforcer la politique de Total dans ce domaine en s’appuyant sur des initiatives développées dans chaque secteur.

Les acheteurs du Groupe participent à des groupes de travail internationaux relatifs aux achats durables. Total est présent au sein de la Supply Chain Task Force de l’IPIECA. Dans le prolongement des ateliers organisés en 2015 et 2016, Total a continué à prendre part aux travaux Operationalization of the UN Guiding Principles organisés par l’IPIECA, s’adressant tant aux compagnies pétrolières et gazières qu’aux contractants EPC (Engineering, Procurement, Construction).

En France, les achats du Groupe au secteur protégé et au secteur adapté permettent d’atteindre un taux d’emploi indirect de près de 1% en 2017. Total est membre de l’association et met à la disposition de ses acheteurs un annuaire en ligne permettant d’identifier les fournisseurs et prestataires potentiels (entreprise adaptée ou établissement et services d’aide par le travail), par zone géographique et par catégorie. En 2017, des ateliers thématiques réunissant prescripteurs et acheteurs ont été organisés. Ils ont permis de rappeler les engagements du Groupe, favoriser la rencontre de fournisseurs de ce secteur sous forme de speed meetings.

ÊTRE UN PARTENAIRE RESPONSABLE DANS LES RELATIONS AVEC LES FOURNISSEURS

Total s’est vu décerner le label « Relations fournisseur responsables » en 2014 (maintenu en 2015, 2016 et 2017) pour ses activités Holding et Marketing & Services en France. Ce label, décerné par les pouvoirs publics français, vise à distinguer les entreprises ayant fait la preuve de relations durables et équilibrées avec leurs fournisseurs.

Dans le cadre du développement de bonnes pratiques dans les relations d’affaires, Total a entamé une démarche de sensibilisation de ses collaborateurs à la médiation comme mode alternatif de résolution des conflits. Depuis 2013, une formation de sensibilisation à la médiation, animée par des médiateurs professionnels, est organisée en français et en anglais. En 2017, une journée ouverte aux collaborateurs du Groupe, juristes et opérationnels, a permis aux participants d’appréhender les avantages de la médiation. Une plaquette de sensibilisation à la médiation est à la disposition de tous les collaborateurs du Groupe.

Parallèlement, une adresse de courrier électronique, disponible sur le site internet de Total (rubrique fournisseurs), a été créée. Elle permet de contacter le médiateur interne du Groupe. Celui-ci a pour mission de faciliter les relations entre le Groupe et ses fournisseurs français et internationaux. Enfin, la possibilité de recourir à la médiation est également mentionnée dans les conditions générales d’achats.

Les délais de paiement des factures fournisseurs et clients de Total S.A. au 31 décembre 2017 sont disponibles en application des dispositions de l’article D. 441-4 du Code de commerce.

Total accompagne ses fournisseurs dans les différents pays de ses activités.

Par exemple, en Ouganda, Total E&P Ouganda a organisé un forum d’une journée pour les fournisseurs (290 participants). Le processus de contractualisation et notamment les aspects HSE et éthiques ont été présentés aux fournisseurs invités afin de faciliter leur prise en compte de ces sujets.

Chaque année, l’un des départements de l’IPO (International Procurement Office de Total à Shanghai en Chine) organise une journée conformité en invitant l’un de ses fournisseurs qualifiés. Celui-ci peut expliquer les actions qu’il met en oeuvre en matière de conformité anticorruption, les problèmes concrets rencontrés et comment il y fait face. Les échanges reposant sur des cas pratiques et des sujets d’actualité sont enrichissants pour tous. En 2017, cet événement a eu lieu en décembre, le même jour que le Business Ethics Day.

Par ailleurs, le secteur Marketing & Services a organisé en octobre 2017 une conférence de deux jours ayant réuni près de 75 fournisseurs d’une de ses filiales en Chine. Les sujets HSE et anticorruption ont notamment été abordés.

S’agissant de l'accompagnement des PME françaises, Total est membre du Pacte PME et a participé à son baromètre fournisseurs en 2017. Au travers de Total Développement Régional, le Groupe accompagne le développement international de PME, dont parfois ses fournisseurs.

En octobre 2017, le premier Suppliers Day transverse a rassemblé 110 fournisseurs stratégiques des différents secteurs d’activité.
 

1 Les minerais de conflit sont définis dans la règle 13p-1 comme étant les minerais suivants (indépendamment de leur origine géographique) : colombite-tantalite (coltan), cassitérite, or et wolfram ainsi que leurs minerais dérivés qui sont limités au tantale, à l’étain et au tungstène.